Être artisan créateur …

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler de quelque chose qui me tient beaucoup à cœur car cela concerne mon activité professionnelle ! En effet, je suis artisan créateur (je fabrique des bijoux et d’autres choses).

Alors d’accord « il y a pire comme boulot« , d’accord « on glande (soit disant) rien« , d’accord « on fait quelque chose qu’on aime« , d’accord « c’est pas un boulot« , d’accord « de toute façon tu fais juste ça comme ça »  et blablablabla ! Toutes ces paroles c’est un peu notre quotidien, car notre activité n’est absolument pas reconnue. J’aimerai donc aujourd’hui vous parlez davantage de la réalité du terrain pour mieux vous informer.

Alors déjà sachez qu’on ne s’auto-déclare pas artisan créateur. On doit tout d’abord monter une entreprise individuelle (donc nous sommes avant tout « chef d’entreprise ») ce qui déjà une dépense. Pour avoir son entreprise déjà il faut faire un stage à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat qui coûte 200 €. Ensuite, il y a pas mal de paperasse à faire. On doit encore payer en plus pour avoir la carte de marchand ambulant et pour avoir une assurance professionnelle que l’on paie à l’année. Sur nos revenus (auxquels on ne défalque pas les charges), on doit payer au RSI. A cela s’ajoute ce qu’on dépense pour préparer nos stocks et essayer de nouvelles choses. Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas juste pour s’amuser ou juste comme ça. C’est quelque chose sur lequel il faut énormément réfléchir car ça peut rapidement être une activité à perte.

Dans cet article, j’aimerai avant tout vous parler des marchés car après quasiment 2 ans de pratique je suis habituée. Pour ma part, nous faisons les marchés ensemble avec ma maman qui est artisan créateur elle aussi mais plus dans la décoration. Nous faisons uniquement les marchés artisanaux, au début nous avons fait des vides-greniers ou des marchés tout court mais en vide-grenier clairement ce n’est pas une bonne idée car les gens s’attendent à trouver des articles à 2€ et clairement nous n’allons pas brader nos créations n’est-ce pas ! Et les marchés tout court, nous évitons aussi, en effet au milieu des revendeurs cela ne met absolument pas nos créations en valeur.

Avant les marchés, il faut bien évidemment faire assez de stock et réfléchir au visuel de son stand (bon ça je sais que pas tout le monde n’y réfléchit mais dans l’ensemble chaque stand est réfléchi et cela donne un joli ensemble). Déjà, il faut trouver les marchés qui nous intéressent et qui veulent bien que nous exposions. Et oui, il y a des marchés assez sélectifs ! Mais souvent, on trouve relativement bien tout de même.

img_20160904_111542

Lorsque nous sommes de marché c’est le weekend (nous avons fait des marchés le mercredi pendant les vacances d’été aussi mais c’est quasiment toujours le weekend et très souvent le dimanche). Nous devons nous lever tôt, souvent entre 5h30 et 6h30. Donc le weekend pour nous, n’est pas du tout synonyme de repos … Mais bon c’est un choix n’est ce pas donc nous n’allons pas nous en plaindre ! 😉

Ensuite, nous avons la route à faire et une fois arriver il faut tout décharger. Cette étape est ultra simple quand on est une homme fort et musclé, mais quand nous sommes des femmes c’est plus compliqué. Ensuite, nous mettons le stand en place et c’est partit pour la journée !

J’ai décidé de vous lister les points positifs et négatifs, ce sera plus agréable à lire pour vous.

 

Les points négatifs

  • Décharger la voiture et la recharger : ça a l’air de rien comme ça mais je vous promet que de bon matin et à la fin de la journée c’est fatiguant.
  • L’ambiance sur certains marchés : parfois certains exposants ne sont pas super agréable dès le matin…
  • Les journées où on paie notre emplacement cher et durant lesquelles on ne voit pas grand monde
  • La longueur de la journée : souvent nous arrivons vers 7h30-8h selon les endroits et nous repartons au maximum vers 19h-20h cela nous fait donc des journées à rallonges sur laquelle nous ne sommes pas payé. Alors c’est peut être un détail mais quand tu paie un emplacement (en moyenne entre 1€50 et 5€ et  plus, le mètre, sachant qu’il nous faut 6m environ à deux), que tu passes 10h et plus à attendre pendant toute une journée et que parfois tu ne vends pas grand chose ou juste de quoi à rembourser la place, c’est pas bon pour le moral et pour le porte-feuille.  Mais on arrive toujours à s’occuper sur le stand, en faisant des étiquettes pour les paquets par exemple.
  • La mauvaise organisation : nous nous sommes retrouvés dans certain marché ultra mal placées, limite dans un coin, et l’organisation n’était vraiment pas terrible, mais du coup cela nous permet de faire une sélection par rapport à ceux qu’on refera et les autres.
  • La concurrence : Globalement, il n’y a pas de concurrence entre les exposants, mais il arrive des fois que certains soient à fond la dedans et souvent l’ambiance n’est pas super agréable. Pour ma part, il n’y a pas de sentiment de concurrence à avoir ; nous faisons tous des choses différentes !
  • Le manque de politesse : Un bonjour n’a jamais tué personne … On se prends souvent des vents quand nous disons bonjour aux personnes qui passent entre les stands et ça c’est franchement pas agréable du tout.
  • Les personnes qui fuient le contact visuel : Très souvent, les personnes ne nous regardent pas, on a l’impression qu’ils pensent que s’ils nous regardent on va leur sauter dessus pour les forcer à acheter alors que pas du tout.
  • Les gens qui passent sans regarder nos stands : ça c’est le genre de truc que nous ne comprenons pas, des personnes viennent carrément pour se balader et quand les gens passent sans jeter un coup d’œil sur notre stand (qu’on a passé du temps à penser et à installer) ça nous met un petit coup au moral. On ne cherche pas spécialement à vendre même si quand on vends une de nos créations on est forcément super contentes ! Quand on voit que les personnes sont intéressées par nos créations (même si elles n’achètent pas) ça nous fait toujours extrêmement plaisir. Et du coup l’indifférence des gens peut nous blesser un peu même si à force nous sommes habituées.
  • Le manque de reconnaissance : L’artisanat est un milieu assez  difficile ça on le savait déjà mais c’est vraiment quand on est dans le milieu qu’on s’en rends compte. C’est assez déstabilisant au début mais au final on s’y habitue.
  • Les remarques désagréables : « C’est moche« , « on trouve la même chose chez Gifi à 5€ » et blablablabla. On est d’accord pour dire que certaines personnes sont mal-éduquées. Pour ma part, même quand les créations d’autres artisans ne sont pas à mon goût je ne dis rien et je garde pour moi car je respecte le travail des autres.
  • Le marchandage : Et oui vous avez bien lu ! Certaines personnes cherchent à marchander des fois ! C’est clairement pas normal. Dans les magasins, ils ne marchandent pas et pourtant vu la valeur à laquelle les magasins achètent les produits, on pourrait ! Un artisan créateur se fait souvent assez peu de marge (la marge qu’il se prends se fait souvent sur les fournitures, le temps qu’il passe à fabriquer et à exposer sur un marché n’est pas rémunéré du tout), donc je trouve ça vraiment honteux de marchander.
  • Les habitudes de consommation des personnes : De nos jours, j’ai l’impression que la tendance est : dépenser peu et avoir le maximum de choses. Je comprends totalement seulement je trouve ça dommage que le travail d’artisan ne soit pas davantage reconnu et valorisé. La qualité des produits n’est pas la même et le travail passé dessus n’est pas le même non plus. Nous n’avons pas de cave avec des petits chinois dedans sous payés. Nous faisons tout de nos mains, avec des fournitures de qualité, et nous ne sommes pas reconnu…

En cherchant bien je pourrai trouver davantage de points négatifs mais l’article serait trop long !

 

Les points positifs 

  • Retrouver nos amis exposants : A force de faire des marchés dans la région et même un peu plus loin, nous connaissons maintenant pas mal d’exposants. Des liens d’amitié ce sont donc créer entre nous et certains autres exposants, et ça c’est vraiment une chose géniale !
  • Les rencontres que nous faisons : On fait souvent connaissance avec les exposants dont les stands sont pas loin de nous et c’est vraiment une super chose ! C’est très enrichissant et ça occupe notre longue journée. C’est toujours super de faire de nouvelles rencontres et de discuter de tout et de rien.
  • Les personnes qui reconnaissent notre travail : Quand une personne s’arrête pour nous dire qu’elle aime ce qu’on fait, qu’elle trouve ça jolie et etc, cela nous met du baume au cœur, et ça nous rappelle pourquoi nous faisons ce métier. Souvent sur une journée, nous sommes plus riches en compliment qu’en argent, mais nous sommes contentes.
  • Les ventes : Alors oui forcément, quand nous faisons une vente nous sommes contentes et c’est NORMAL !
  • L’ambiance sur les marchés artisanaux : Le fait que nous retrouvions nos amis exposants et que nous en rencontrions d’autres fait que l’ambiance sur les marchés artisanaux est souvent très bonne voir festive parfois. C’est vraiment super !
  • La nourriture : Sur les marchés souvent, nous prenons une chocolatine (vive le sud ouest !) et un thé le matin et l’après midi pour le goûté, ensuite le midi nous mangeons souvent à plusieurs sur le stand et c’est super conviviale ! Et on se fait souvent plaisir avec une petite pâtisserie en dessert !

img_20160924_133231

  • Les sourires : La chaleur et les sourires des gens nous fait souvent extrêmement plaisir même si c’est malheureusement plutôt rare !
  • Les bonjours : Idem que les sourires, c’est tellement pas la norme quand on nous dit bonjour que ça nous fait super plaisir ! On oublie souvent j’ai l’impression que nous ne sommes pas simplement des exposants mais avant tout des humains.

 

Bien évidemment il s’agit d’un ressentit personnel mais je ne pense pas être la seule à penser comme ça. Cela n’empêche pas que nous sommes tous FIERS d’être artisan et que nous faisons notre métier avec PLAISIR !

 

Merci de m’avoir lu ♥

 

 

Publicités

58 réflexions sur “Être artisan créateur …

  1. Tu a un jolie métier , j’adore le fait mains j’essaye d’en prendre un maximum pour ma fille j’ai déjà quelque créatrice chouchou , mais j’adore en connaître des nouvelles , j’ai trouve tes création particulièrement jolie tu a un site internet ou autre pour commande ?

    Aimé par 1 personne

  2. Vivre de sa passion c’est ce que j’aspire à faire. Je t’envie en quelques sortes mais je comprends aussi la difficulté du boulot. Ayant des parents indépendants, je sais ce qu’est le travail pour gagner sa paie. Les gens ont l’impression que l’on ne glande rien mais s’ils se rendaient vraiment compte du travail pendant les heures, avant et après ils ne diraient plus la meme chose.
    Merci d’avoir pris le temps d’expliquer en détail
    Bisous
    Laura

    Aimé par 1 personne

    1. J’aimerai beaucoup en « vivre » réellement mais ce n’est pas totalement le cas. C’est pour ça que je fais des études pour être infirmière afin de faire un métier qui me plaît tout en garantissant ma situation financière mais en gardant tout de même mon activité d’artisan à côté. C’est ça ils ne se rendent pas compte… Avec plaisir ! Je suis vraiment contente de voir que mon article a pu être utile. Bisous 😁

      Aimé par 1 personne

  3. Je ne pensais pas que des gens pouvaient voir ça comme un non-métier, ou pas un travail. mais c’est vrai que pour beaucoup, tant que tu ne te lèves pas à 6h, que tu ne prends pas les transports pour rester enfermé jusqu’à 18h dans des bureaux, tu ne travailles pas… La différence entre ton travail et leur vision c’est que tu peux te retrouver bosser 10h sans toucher quoi que ce soit..

    Parmi les choses négatives, je me retrouve dans les gens qui fuient le regard, parce que justement, bien souvent on m’a sauté dessus dès que je me suis approchée d’un stand. Or je suis très très timide et c’est toujours une épreuve dans ces moments là.. En revanche, je réponds aux bonjours (et avec le sourire 😉 ) . Pour les « on retrouve les mêmes à Gifi », il m’est arrivé de voir effectivement des objets vendus qu’on peut retrouver dans ce type de magasin; je veux dire, les mêmes objets, qui viennent sans doute du même grossiste.. Bon après, généralement ça se voit 😉

    Bref, je te souhaite une très bonne continuation et du succès dans tes affaires 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Pourtant c’est ce qu’on entend quotidiennement :). C’est ça … C’est vrai que certaines personnes sont du genre à sauter sur les gens mais pour ma part absolument pas je laisse les gens regarder sans soucis car j’aime pas non plus quand on me saute dessus dans les magasins :p. Je comprends tout à fait par rapport à ta timidité c’est pas facile !
      Dans ce cas tu as du tomber sur des revendeurs et non des artisans. Cette remarque je l’ai notamment entendu par rapport à ce que fais ma mère (il s’agissait d’un coussin en tissus ancien qui est en plus une pièce unique et un très bel objet de décoration) donc introuvable chez Gifi quoi et totalement irrespectueux pour son travail de création sur lequel elle passe énormément de temps… C’est clair que quand c’est des revendeurs ça se voit ! Et nous en temps qu’artisan on aime pas ça :p
      Merci beaucoup d’avoir pris le temps d’écrire ce long commentaire

      J'aime

  4. Tes créations sont très jolies. Il y a des choses dont j’étais au courant, mais ton article m’en a appris d’autre, ou m’a tout simplement ouvert les yeux. Tu n’as pas choisi le métier le plus facile du monde. Mais en terme de passion, on ne peut pas faire mieux. C’est dommage que l’artisanat ne soit pas tant reconnu. Les gens ne se rendent pas compte que ça aide à mieux apprécier la vie. Dès que je peux me procurer des produit fait main (que ce soit en bijoux, produit de beauté, nourriture, vaisselle…), je le fais. Néanmoins avec une petite bourse d’étudiante, ce n’est pas toujours possible. Les parents de mon amoureux rapportent de chaque vacances un produit d’un artisan local.Et je trouve cela merveilleux. J’espère grandement pouvoir le faire plus tard.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci du compliment :). C’est comme tout de toute façon à moins de le vivre réellement on ne peut pas tout savoir… Après malheureusement on en vit pas c’est pour ça que je me destine en plus à être infirmière qui est un métier bien plus difficile encore. En effet c’est bien dommage ! Je te comprends pour les revenus d’étudiante ce n’est pas facile, pour ma part comme revenu j’ai simplement mon activité donc c’est compliqué aussi… C’est vraiment super ! 🙂 je te le souhaite ! Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire et de commenter mon article

      Aimé par 1 personne

  5. Et tu peux être très fière d’être artisan ! Pour moi c’est un des plus beaux métiers, cela demande patience et passion pour peu de résultats immédiats. Mais continue de faire ce que tu aimes et d’y mettre tout ton coeur, chaque effort fournit finit par être récompensé 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s